Amours clandestines

w300_h600_1312211463474479

Amours clandestines

Sociologie de l’extraconjugalité durable

Marie-Carmen Garcia

Préface de
Philippe Combessie

Invisibles, niées ou condamnées, les amours clandestines durables n’en sont pas moins bien présentes dans la vie sociale. Elles sont le quotidien de nombreux hommes et femmes en couple hétérosexuel ; elles occupent des esprits, des coeurs, des agendas et des hôtels. Ce livre invite à explorer ces « jardins secrets » à partir de l’analyse d’une trentaine de récits de vie et d’un corpus de témoignages recueillis sur Internet, traités sous l’angle de la sociologie du genre et des socialisations.
L’auteure montre notamment que l’extraconjugalité durable se caractérise par la transgression de deux normes fondamentales du couple contemporain : la norme de véracité et l’égalité des sexes. Mais au-delà de la démarche scientifique, elle propose des clefs pour la compréhension de ces liaisons, à la fois fascinantes et repoussantes, et plus largement de l’amour et de la sexualité des couples hétérosexuels.

Marie-Carmen Garcia est sociologue, professeure des universités à l’Université Paul Sabatier Toulouse III, directrice adjointe du Cresco (Centre de recherche en sciences sociales, sport et corps) et chercheuse associée au Centre Max Weber (Lyon). La variété de ses terrains répond à un questionnement général sur les modes de socialisations secondaires articulant le genre et les corporéités. Elle a publié plusieurs ouvrages, dont Culture hip hop, jeunes des cités et politiques publiques (avec Sylvia Faure, La Dispute, 2005) et Artistes de cirque contemporain (La Dispute, 2011).

On en parle

Les carnets du Sophiapol

 

Ministère des Familles, de l’Enfance et du Droit des femmes

 

Recensions

Liens Socio

Sociologia Historica

Presse

Sciences Humaines

Libération

El Paìs

El Confidencial

 Septième Jour

 Petit Bulletin

Afrique, Midi.com

Les 400 culs 1

Les 400 culs 2

 Outbox

Le Progrès

 

 

Arts, culture et cohésion sociale

 

« Arts, culture et cohésion sociale »

Informations sociales, Juillet-août, 2015, n°190

Partie 1 : Démocratiser l’art et la culture ?

« Familles au musée : l’inégale transmission culturelle », Samuel Coavoux, « Lecteurs d’œuvre de divertissement au collège », Jean Marc Etienne
« Le théâtre du fil », Pierre Grelley
« L’action des maisons des Jeunes et de la Culture », Laurent Besse

« Insaisissables ados », Caroline Helfter
« L’apport du socioculturel à la cohésion sociale au regard de la longue histoire des centres sociaux », Jacques Éloy

Partie 2 : Des politiques ambiguës

« Action culturelle et émancipation par la culture. Un éclairage sociohistorique », Lionel Arnaud
« Les politiques culturelles : évolution et enjeux actuels », Quentin Fondu et Margaux Vermerie

« Les projets artistiques et culturels de territoire. Sens et enjeux d’un nouvel instrument d’action publique », Chloé Langeard
« Metteur en lien en banlieue », Alain Vulbeau
« Rap et banlieue : crépuscule d’un mythe ? », Karim Hammou

« Une Bande dessinée derrière les barreaux », Alain Vulbeau,
« Bande dessinée : une légitimité sous conditions ? », Jean-Mathieu Méon

Partie 3 : Arts et culture, instruments de cohésion sociale

« La légitimation artistique de la danse hip-hop et du cirque contemporain, un effet de l’institutionnalisation de pratiques culturelles populaires », Marie-Carmen Garcia
« Activations artistiques », Caroline Helfter
« Le théâtre permet de regarder des choses violentes sans souffrir comme on souffre dans la vie ». Un entretien avec Joël Pommera

« Les médiathèques pour tous ? », Cécile Rabot
« Pourquoi brûle-t-on les bibliothèques ? », Pierre Grelley
« La médiation : un métier, un slogan ou bien une autre définition de la politique ? », Antoine Hennion