Faire couple, une entreprise incertaine

2020011617029782749265896

Faire couple, une entreprise incertaine

Tensions et paradoxes du couple moderne

Gérard NEYRAND

Avec la participation de Beate COLLET, Daniel COUM, Marie-Carmen GARCIA, Emmanuel GRATTON, Abdelhafid HAMMOUCHE, Diane KHOURY, Pascal LARDELLIER, Emmanuelle SANTELLI, Isabelle TAMIAN

Dans la collection : Questions de société

Lien : https://www.editions-eres.com/ouvrage/4541/faire-couple-une-entreprise-incertaine

 

Résumé

Rendus fragiles par les contradictions de l’hypermodernité, les couples trouvent des solutions pour perdurer en se renouvelant, tant au niveau des pratiques sociales que des positionnements psychiques.

Les conditions actuelles de la conjugalité, au niveau social et psychique, ne nécessitent-elles pas un renouvellement des réflexions sur ce qu’est un couple ? Les auteurs analysent les différentes facettes de la vie des couples d’aujourd’hui – des circonstances de leur naissance aux difficultés de leur maintien – ainsi que la diversité des pratiques conjugales : place des nouvelles technologies dans la formation des couples, de l’infidélité, diverses conceptions de l’amour chez les jeunes, augmentation des couples mixtes ou des unions homosexuelles.

LUTINE

FILM

Écrit et réalisé par Isabelle BROUÉ – France 2016 1h37mn – avec Isabelle Broué, Mathieu Bisson, Philippe Rebbot, Agathe Dronne, Laurent Lederer, Françoise Simpère…

Bande annonce :

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=260427.html

Du 05/02/20 au 05/02/20 à Toulouse (Borderouge), 20h, Utopia (discussion avec la réalisatrice et Marie-Carmen Garcia) :

https://www.cinemas-utopia.org/toulouse/index.php?id=4104&mode=film

 

LUTINEQui est qui ? Qui aime qui ? Qu’est-ce qu’aimer ? Qu’est-ce que jouer ? Et tant qu’à faire, pour le même prix : qu’est-ce qu’un film ? Lutine, adorable comédie sentimentale un brin loufoque, signé par la trop rare (on s’en rend instantanément compte) Isabelle Broué, ne s’embarrasse guère d’étiquette : piquant chassé-croisé amoureux, documentaire sensible sur le sentiment amoureux partagé, fable licencieuse sur le processus de création d’un film, amusante vulgarisation sociologique, home-movie en permanente réinvention, on peine à le définir. Le vécu se mêle à l’inventé, la fiction n’est jamais totalement fictive et le documentaire jamais complètement réel. Les fils de croisent, se nouent, et tissent ensemble une joyeuse proposition de film comme, parole !, on en voit peu.

Notre héroïne, Isabelle Broué, réalisatrice, décide de tourner un film documentaire sur le lutinage, ou, au choix : la polyamorie, le polyamour, l’art des amours plurielles. Pour ce faire, elle s’invite à des réunions où des poly-amoureux échangent sur leurs expériences (pas toujours faciles), interviouve Françoise Simpère (la notion de poly-amour, le terme de lutinage, c’est elle), parlemente avec son amoureux qui refuse d’intervenir dans le film, embauche des comédiens pour jouer, qui, à ses côtés, le rôle de son compagnon, qui, quelques plans plus tard son rôle à elle aux côtés de son compagnon, à moins que ce ne soit l’acteur… À l’écran, elle doute, écrit, rature, tourne des séquences, les assemble… Le tour de force du film est de jouer toutes ces différentes partitions avec une clarté déconcertante. Isabelle Broué vous invite généreusement à jouer avec elle le jeu de la création du film. Jouant aussi avec les émotions et les sentiments, brouillant les pistes entre réalité et fiction, elle fait mine de jouer à prendre des risques… Qu’est-ce qu’aimer ? Le propos est charmant, à coup sûr sincère, finalement passionnant. On en ressort nettement moins obtus qu’en y entrant. Mission accomplie.