Les corps abstinents

9782081504370

Les corps abstinents

« J’ai discuté avec celles et ceux qui comme moi ne font plus l’amour. »

Qui sont ces corps abstinents ? Intriguée par ce sujet tabou et opaque, abstinente elle-même pendant cinq ans, l’écrivaine Emmanuelle Richard a recueilli l’intimité de ces sexualités non partagées.
Pour Sandrine, l’abstinence est son ordinaire car elle ne parvient pas à établir le lien dont elle aurait besoin pour se sentir bien avec l’autre ; le jeune Noâm a profité de ce temps de retrait pour redéfinir sa masculinité ; Virginie dit avoir gagné son autonomie grâce aux sextoys ; Paul est un retraité très heureux malgré la fin de toute relation sexuelle dans son couple; pour Sylvia, l’absence de sexualité est une libération.
Près de quarante personnes se confient, loin des stéréotypes et des idées approximatives, tissant peu à peu un récit polyphonique empreint de délicatesse. Par-delà la mélancolie, sans amertume ni ostentation, s’élève une parole forte sur l’absence du toucher où se laisse entendre l’universelle quête du sens. Et d’amour – comme toujours.
  • Hors collection – Documents, témoignages et essais d’actualité
  • Paru le 12/02/2020
  • Genre : Essais littéraires
  • 288 pages – 135 x 211 mm
  • Broché
  • EAN : 9782081504370
  • ISBN : 9782081504370

Petite histoire du sexo-flicage

Au XIXe siècle, les femmes sont perçues comme « trop » sexuelles. Au XXe siècle, les voilà « pas assez » et sommées de se conformer aux nouveaux standards sociaux : « jouissez, je le veux ». Les médecins prescrivent des pilules roses pour soigner… quoi ? L’HSDD. Histoire du phénomème.1952 : la frigidité et l’impuissance sont classés comme des «désordres…

via Petite histoire du sexo-flicage — sexes.blogs.liberation.fr – Derniers articles