Mixité et violence ordinaire au collège et au lycée

mixite-et-violence

Mercader Patricia, Léchenet Annie, Durif-Varembont Jean-Pierre, Garcia Marie-Carmen, (2016), Mixité et violence ordinaire au collège et au lycée, Toulouse, Éditions Érès, collection « La vie devant eux »

Sur la base d’interviews et d’observations dans des collèges et lycées, cet ouvrage montre comment les violences entre élèves sont liées à des modèles de virilité et de refus du féminin, et comment les adultes, tout en luttant contre ces violences quand elles sont transgressives, ont tendance à soutenir le système hiérarchique qui les fonde, sans le savoir et en dépit de leurs intentions.

Les violences genrées entre élèves fondent un fonctionnement hiérarchique à deux niveaux. Entre garçons, et dans une moindre mesure entre filles, on observe une hiérarchie instable où le statut de chacun est mis à l’épreuve dans chaque interaction. Entre garçons et filles, il s’agit de l’emprise stable d’un groupe sur l’autre. Ce système se manifeste crûment en milieu populaire et sous une forme plus euphémisée dans un milieu social privilégié. L’observation des adultes met en évidence comment dans les interactions quotidiennes, ce fonctionnement hiérarchique entre élèves est plutôt soutenu que vraiment combattu par l’institution, malgré les intentions explicites et les efforts incontestables de tous et toutes, ou presque.

Recensions

Observatoire des Politiques Locales d’Éducation et de la Réussite éducative

Liens socio

“Vers l’égalité femmes-hommes » dans l’enseignement supérieur

partie_couv_906830.54
Brochure “Vers l’égalité femmes-hommes”

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid127382/esri-chiffres-cles-de-l-egalite-femmes-hommes.html

•    Elle présente 38 chiffres-clés qui mettent en lumière les progrès accomplis mais aussi le chemin restant à parcourir vers la parité,
•    en France et dans les pays de l’Union européenne,
•    dans le domaine de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.
•    avec pour Objectif : éclairer l’action ministérielle

BROCHURE

Amours clandestines

w300_h600_1312211463474479

Amours clandestines

Sociologie de l’extraconjugalité durable

Marie-Carmen Garcia

Préface de
Philippe Combessie

Invisibles, niées ou condamnées, les amours clandestines durables n’en sont pas moins bien présentes dans la vie sociale. Elles sont le quotidien de nombreux hommes et femmes en couple hétérosexuel ; elles occupent des esprits, des coeurs, des agendas et des hôtels. Ce livre invite à explorer ces « jardins secrets » à partir de l’analyse d’une trentaine de récits de vie et d’un corpus de témoignages recueillis sur Internet, traités sous l’angle de la sociologie du genre et des socialisations.
L’auteure montre notamment que l’extraconjugalité durable se caractérise par la transgression de deux normes fondamentales du couple contemporain : la norme de véracité et l’égalité des sexes. Mais au-delà de la démarche scientifique, elle propose des clefs pour la compréhension de ces liaisons, à la fois fascinantes et repoussantes, et plus largement de l’amour et de la sexualité des couples hétérosexuels.

Marie-Carmen Garcia est sociologue, professeure des universités à l’Université Paul Sabatier Toulouse III, directrice adjointe du Cresco (Centre de recherche en sciences sociales, sport et corps) et chercheuse associée au Centre Max Weber (Lyon). La variété de ses terrains répond à un questionnement général sur les modes de socialisations secondaires articulant le genre et les corporéités. Elle a publié plusieurs ouvrages, dont Culture hip hop, jeunes des cités et politiques publiques (avec Sylvia Faure, La Dispute, 2005) et Artistes de cirque contemporain (La Dispute, 2011).

On en parle

Les carnets du Sophiapol

 

Ministère des Familles, de l’Enfance et du Droit des femmes

 

Recensions

Liens Socio

Sociologia Historica

Presse

Sciences Humaines

Libération

El Paìs

El Confidencial

 Septième Jour

 Petit Bulletin

Afrique, Midi.com

Les 400 culs 1

Les 400 culs 2

 Outbox

Le Progrès